AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Collation tardive.

Aller en bas 
AuteurMessage
Amrit McStone

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 01/11/2010

MessageSujet: Collation tardive.   Dim 7 Nov - 21:41

[suite de 'It is raining again']

« Merci be beaucoup, jeje crois que je n’au au aurais pas pu rester seulelele avec lui. »
Amrit hocha discrètement la tête : Ainsi donc, sa méfiance à l’égard du vieux majordome avait un fondement. Cependant, il ne lâcha pas leur guide des yeux, se demandant vaguement ce qui avait pu rendre ce monsieur aussi aigri… Certainement le fait de devoir obéir toute la sainte journée aux caprices de jeunes étudiants… Tout de même, il ne pouvait en vouloir aux élèves de leur heure d’arrivée ! Pensait-t-il que Alyosa ou Amrit n’auraient pas préféré découvrir leur nouvelle demeure sous un soleil éclatant ?!
Soudain, Alyosa ajouta « Si vous avez le moindre souci en allemand, je peux vous aider dans la mesure de ce que je sais, bien sûr. » Amrit sursauta, puis rougis violemment : Ainsi, ses difficultés linguistiques n’avaient pas échappées à la jeune russe ?! Quelle honte, vraiment ! Si Lord McStone apprenait ceci ! Pire encore, si son professeur l’apprenait ?!
Tout à ses réflexions, il oublia de répondre à la jeune fille.

Enfin, Herr Vettel fit pénétrer les deux nouveaux pensionnaires dans une gigantesque salle, haute de plafond, qu’une grosse cheminée chauffait agréablement. Deux longues tables se faisaient face, et le majordome invita Les jeunes gens à s’asseoir, puis se dirigea vers une petite porte, située près de la cheminée, et qui devait mener aux cuisines.
Amrit hésita un instant : Il savait que les bonnes manières imposaient de tenir son siège à la jeune fille, mais peut-être cette dernière préférait-elle attendre sa collation devant le feu ? En observant Alyosa, tremblotante, trempée, qui enchainait les éternuements, il sourit légèrement, et proposa : « Fräulein Tiourine, je ne peux m’empêcher de penser que vous feriez bien de vous rapprocher de cette cheminée. » Il hésita un instant, puis ajouta : « Je pensais que le climat autrichien semblerait clément pour un soviétique. Apparemment, c’est là une idée reçue… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyosa Tiourine

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 30/10/2010

MessageSujet: Re: Collation tardive.   Mar 9 Nov - 19:03

La remarque d’Amric heurta mentalement Alyosa de plein fouet. Il n’avait certes pas tors. Mais comment expliquer qu’elle avait passé 15 ans à l’intérieur. Elle n’y avait jamais eu trop chaud, trop froid. Elle se raidit et approcha une chaise de la cheminée avant de répondre d’un ton légèrement glacial.

-ça l’est, en effet.

Elle n’ajouta rien jusqu'à ce qu’on installe un petit guéridon devant elle pour qu’elle puisse boire sa soupe et sécher en même temps. Sans ajouter un mot, elle dégusta le délicieux potage de légume tandis qu’elle se sentait revivre littéralement. Elle ne prêtait plus attention à son interlocuteur, absorbée par son repas et par sa remarque qu’elle jugeait totalement déplacée.
Après tout, il n’avait pas l’air imperméable à la pluie et pourtant il était écossais, pays reconnu pour son temps quelque peu gris.

Peut être que dans cette école, elle devrait s’habituer aux réflexions désagréables, aux idées reçues. Peut être qu’elle se ferait des ennemis mortels. Peut être qu’elle aurait envie de retourner à la maison.

Retourner a la maison, elle en doutait fortement. Après tout, elle haïssait son père plus que tout au monde et même si elle décidait de rentrer, elle n’en aurait pas l’occasion. On lui refuserait l’entrée et on la laisserait mourir dans la neige sans un remord. A moins que son père ait gardé quelque vieux domestiques. Etant donné que les gens du pays le fuyaient comme la peste, c’était probable.

Elle se tapota la commissure des lèvres d’un geste gracieux et souffla,


-Ne croyez vous pas qu’il faut se méfier des idées reçues ?

A présent, irritée, elle ne bégayait plus. Bien sur, aucun sentiment n’apparaissait sur son visage, mais quelque chose de nouveau brillait dans ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amrit McStone

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 01/11/2010

MessageSujet: Re: Collation tardive.   Mer 10 Nov - 15:40

Après que Alyosa ait répondu à la remarque, elle garda le silence. Cela ne dérangea absolument pas Amrit : Après tout, lui-même était fatigué de son voyage. La jeune fille fragile devait l’être bien plus, et n’avoir qu’une envie, tout comme lui : Celle de se glisser dans un bon lit armé d’une bouillote et d’une couverture confortable !
On apporta une minuscule table devant la jeune fille afin qu’elle se restaure. Amrit, sa tasse de thé à la main n’en avait pas besoin. Il garda lui-aussi le silence tandis qu’il vidait difficilement son breuvage ; Le thé était trop infusé, l’eau avait bouilli, et, comble de l’horreur, on lui avait apporté sa tasse avec une petite soucoupe de sucre.
Il observa Alyosa à la dérobée et s’aperçu que ses délicats sourcils étaient froncés, sa mine contrariée. Son repas était-il également une insulte à la bonne gastronomie ? Il allait lui poser la question, lorsqu’elle demanda :
« Ne croyez vous pas qu’il faut se méfier des idées reçues ? »
Amrit admira la jeune fille : Poser une question aussi personnelle et directe, il fallait oser ! Ce n’est pas lui qui aborderait ce genre de sujet : La météo était un sujet bien moins dangereux…
« Je ne sais pas Fräulein Tiourine. Si on ne croyait qu’en ce qui est vérifiable, on ne croirait pas en grand-chose. Certains ne croient que ce qu’ils voient. D’autres ont une confiance absolue en leurs professeurs, en leurs parents… Pour ma part, je prête l’oreille à tout, et je suis toujours heureux d’obtenir la confirmation ou l’infirmation de ce que j’ai entendu. » Amrit buta légèrement sur ses mots, mais poursuit : « Je vous prie de m’excuser si j’ai parlé en crédule. Je pèserais d’avantages mes mots à l’avenir. » Il sourit à la jeune fille, puis expliqua, quelque peu gêné : « Je n’ai pas l’habitude de fréquenter des dames. Aussi, je suis désolé de vous imposer mes impairs. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyosa Tiourine

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 30/10/2010

MessageSujet: Re: Collation tardive.   Ven 12 Nov - 21:10

Alyosa se permit un petit sourire satisfait. Elle avait réussi à se faire respecter sans bafouiller. 1 point pour elle. Peut être qu’elle arriverait à se débrouiller ici. Consciente de posséder un léger avantage par rapport à son interlocuteur, elle murmura

-Ne croyez pas que je sois plus habituée que vous à la conversation, je ne suis hélas, pas aussi expérimentée que je le voudrais et je suis sûre d’avoir commis plusieurs impairs. Ma conversation n’est pas un modèle d’échange civilisé. Mais je suis sûre qu’ici, nous allons faire tout deux des progrès, non ? Après tout, c’est pour ça que nous sommes ici, en partie.

Bon, pour elle, il fallait aussi prendre en compte le fait que son père ne voulait plus d’elle. Mais ça, c’était son problème. Il n’était pas obligé de le savoir.

-Mais je crois qu’il faut toujours peser ses mots avant de parler. Mieux vaut parler trop tard que trop tôt. Mais ceci ne sont que des hypothèses que je me permets. Mais, je crois qu’on pardonne plus facilement une réponse qui tarde, signe d’un esprit appliqué et réfléchit, qu’une réponse hâtive, signe d’un esprit impulsif. C’est ce qu’on m’a apprit. Qu’en pensez-vous ?

Elle se permit une question directe pour pouvoir tester son interlocuteur. La méfiance avait laissé la place à la curiosité. Bien sûr, elle restait dans les sentiers battus, n'allait pas trop loin. Mais tout de même, elle le chatouillait un peu, comme l'enfant tapote u bout d'une cuiller le verre en cristal plein d'eau pour en connaitre le son .

*Alors monsieur l'écossais ? Qu'allez vous répondre ?*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amrit McStone

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 01/11/2010

MessageSujet: Re: Collation tardive.   Lun 15 Nov - 13:16

Encore une fois, il fallut plusieurs secondes à Amrit pour se répéter mentalement le discours de la jeune russe, enfin d’être sur de tout comprendre… Il n’était pas certain du sens à donner au mot ‘impulsif’, mais il n’avait pas besoin de dictionnaire pour imaginer que ce n’était pas un compliment.
Une seule bonne nouvelle – Mais de taille ! – là dedans : Une fille de Duc ne se croyait ‘pas plus habituée que lui’ à la conversation ! Si une demoiselle telle que Alyosa se considérait son égale, alors Amrit pouvait être fier de lui…
Finalement, c’est avec une nuance d’amusement dans la voix qu’il annonça : « Connaissez-vous Confucius, Fräulein ? C’est un philosophe asiatique dont j’ai pu étudier quelques œuvres. Il soutient notamment qu’il y a trois grandes fautes à ne pas commettre dans un dialogue : La première est de parler sans y être invité, l’impertinence. La deuxième de ne pas parler alors qu’on y a été invité, la dissimulation, et enfin la troisième erreur est de parler sans observer ni écouter son interlocuteur. » Amrit se retourna vers Alysosa, et poursuivi avec un léger sourire « Vous venez d’ajouter une quatrième règle : ‘Ne pas parler sans réflexion préalable’. Vous avez raison, et je vous remercie de me l’avoir fait remarquer ! »
Amrit ignorait pourquoi les textes du vieux chinois lui étaient revenus en tête à l’instant, mais il était heureux, pour une fois, d’avoir été forcé de se farcir toutes ces fadaises… Ainsi, il avait pu parler librement, mais sans avoir à livrer d’informations personnelles sur lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyosa Tiourine

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 30/10/2010

MessageSujet: Re: Collation tardive.   Ven 19 Nov - 20:59

*Joli, très joli même*

Alyosa savoura mentalement la répartie de jeune homme .C’était bien trouvé, audacieux, flatteur…Un compliment mêlé a une remarque.


-Monsieur…comparer une simple remarque de ma part à une maxime de Confucius…vous êtes l’indulgence même.


Elle s’étira très légèrement, et laissa flotter son regard en direction de la cheminée. Elle était plutôt bien ici, et n’avait aucune envie de bouger. La chaise était confortable, son diner délicieux. Si tout les instants qu’elle allait vivre ici ressemblaient à celui là, elle s’habituerait très vite à cet endroit. Et si elle y trouvait un endroit ou jouer de la musique, ce serai encore mieux. Le paradis sur terre.

Bien sur, il ne fallait pas qu’il y ait de cours d’équitation. Monter sur un cheval ? Un cauchemar. L’équitation étant une des rares passions de son père, Alyosa tenait ce divertissement pour brutal, violent et pratiqué par des gens peur recommandables. Son père était le parfait exemple de ce qu’elle tenait pour peu recommandable


-Mais…parlez moi de l’écosse …comment est-ce ?


Oui, la question était un peu osée, mais Alyosa n'ayant jamais mit les pieds dans un autre pays, avait apprit à savourer les récits de voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amrit McStone

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 01/11/2010

MessageSujet: Re: Collation tardive.   Lun 22 Nov - 10:32

Comment était l’Ecosse ? Voici une question qui, il y a deux mois, aurait laissé Amrit abasourdi ; Autant demander comment ça fait d’être humain ! Il ne connaissait alors rien d’autre, il n’avait pas le recul nécessaire ! Heureusement que, durant son long voyage vers Rosenschloss, il avait pu traverser et visiter plusieurs pays…
« Je viens précisément d’Argyll and Bute, une région à l’ouest de l’Ecosse. »
Voyons, qu’est-ce que son pays – le plus beau du Monde, bien sur – avait de plus que la France, que l’Allemagne, que l’Autriche ? Et de différent de la Russie évidemment, c’est ce qui devait intéresser son interlocutrice.
« Mon pays… Et bien mon pays est composé de montagnes, de collines, de rivières, de fjords, d’îles, d’océan. On y trouve de tout. Chez moi, il reste de nombreuses traces des civilisations anciennes : Par exemple, l’île de Staffa a été érigée par les nains… Mais ce n’est pas la seule, juste la plus connue. »
Oui, l’industrialisme sur le continent européen avait choqué Amrit… Il y avait quelques forêts, quelques lacs, mais on dirait que l’homme avait tout modelé à son image. A cette pensée, il éprouva une sorte de pincement au cœur, et son pays lui manqua.
« Que dire d’autre ? Le climat ressemble beaucoup à celui-ci » Il désigna une fenêtre d’un hochement de tête « Mais par temps clair, les paysages sont remarquables. Et s’il vous prend l’idée de monter en haut d’une colline, et de diriger votre regard vers la mer, on voit jusqu’au bout du monde ! »
Amrit voulait en savoir plus sur la Russie. En temps normal, il n’aurait jamais osé demander à une inconnue de lui en parler, mais puisque Alyosa avait commencé, il n’y avait là rien de gênant, n’est-ce pas ?
« Me parlerez-vous de la Russie ? Tout ce que je sais… Je veux dire, tout ce que l’on m’a dit de ce pays, C’est que c’est un territoire immense, situé à l’est, et qu’il y fait froid toute l’année. » Amrit poursuivit avec un sourire gêné « Grace à vous je sais qu’au moins l’une de ces informations est fausse… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyosa Tiourine

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 30/10/2010

MessageSujet: Re: Collation tardive.   Jeu 25 Nov - 20:03

Alyosa aurait du se douter que sa question entrainerait celle ci, mais elle n’avait pu s’empêcher de se documenter sur l’écosse. A présent, elle payait le prix de sa curiosité. Elle était absolument incapable de répondre à cette question tout simplement parce qu’elle n’avait vu de son pays qu’un vague paysage blancs derrière la vitre du véhicule qui l’emmenait ici.

Elle baissa la tête pour cacher son trouble. Elle était quelque peu au pied du mur. Que faire ? Que dire ? Quel mensonge inventer ? Elle se creusa la cervelle pendant quelques minutes sans rien trouver de très convaincant ou de très vraisemblable, elle décida de tenter la méthode « pirouette » .Après tout, elle ne risquait pas grand-chose…


« Pardonnez moi monsieur mais je vais prendre congé de vous … ce voyage m’a beaucoup fatiguée et je crois qu’il est grand temps pour moi de trouver l’endroit ou je vais dormir. »

Pour couronner le tout, elle sourit à son interlocuteur. Tout sur son visage exprimait une certaine fatigue mais dans les limites de la distinction bien sur. De la main, elle fit signe à la bonne qui lui avait apporté sa soupe d’approcher et lui demanda de la conduire là ou elle pourrait prendre du repos non sans adresser un dernier salut à son interlocuteur.

Tandis qu'elle longeait les couloirs richement orné, lui vint une pensée

*J'espère qu'il ne m'en voudra pas trop*

Pensée vite remplacée par

*Quelle importance, je n'ai pas besoin des autres pour vivre*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amrit McStone

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 01/11/2010

MessageSujet: Re: Collation tardive.   Jeu 25 Nov - 22:14

Amrit avait attendu impatiemment la réponse de la jeune fille, et fut donc déçu de ne pas voir sa curiosité comblée… Quelle étourderie avait-il pu bien commettre pour que Alyosa mette ainsi un terme à leur conversation ? Peut-être qu’une nouvelle fois, les préjugés sur son pays avait choqué cette Russe…
Le léger sourire que Alyosa adressa à Amrit le rassura quelque peu, mais cela ne parvint pas à le convaincre que la fatigue était réellement le motif de son départ.
Il se leva en même temps qu’elle, et eu à peine le temps de murmurer « Eh bien je vous souhaite de passer une agréable nuit, Fräulein » que la jeune fille disparut…

Il resta immobile un instant, jusqu’à ce que le majordome surgisse devant lui.
« Le jeune monsieur a fini son thé, je vois. Désiriez-vous autre chose, ou doit-on vous conduire à votre chambre ?
-Vous seriez aimable de me conduire à ma chambre… »
Et tandis qu’il suivait Herr Vettel vers l’étage réservé aux dortoirs des pensionnaires, Amrit songea soudain à son petit faucon. La pauvre bête n’avait pas pu étendre ses ailes depuis plus d’une journée, et la chasse devait lui manquer… Demain, il faudra absolument découvrir le domaine et permettre au rapace de se dégourdir les plumes…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Collation tardive.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Collation tardive.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée 'tardive' de Klouska
» Lessive tardive... [Scott]
» Chaleur de fin de journée, et une bonne raclée.
» Veillée tardive [PV Esméralde]
» Une collation devant les cuisines.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rose Blume :: ♥ Das Rosenschloss ♥ :: Le Bâtiment des Roses :: Le Réfectoire-
Sauter vers: