AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Luna da Silva

Aller en bas 
AuteurMessage
Luna da Silva

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 14/09/2010

MessageSujet: Luna da Silva   Ven 29 Oct - 20:46

Etat civil :
    Nom : da Silva de Magalhaes da Costa de Varnhagen
    Prénom : Luna
    Âge : 17 ans d’apparence
    Sexe : Féminin
    Pays d'Origine: Brésilienne (Portugaise)
    Titre ou emploi : Marquise




Dossier médical :
    Taille : 1m55
    Poids : 40kg
    Description physique :
    Jeune fantôme au regard doré et ses longs cils le rendent plus profond, une peau hâlée et des cheveux bruns descendant jusqu’aux creux des reins et contenant quelques plumes en leur sein. Ses lèvres sont fines et s’étirent en un sourire innocent et enfantin. Elle porte toujours une robe blanche immaculée et se déplace sans bruit laissant derrière elle une légère odeur de fleurs exotiques de son pays. Sa voix, quoique spectrale, résonne telle une douce rivière calme qui coule. Seuls les fracas de l’Amazone retentissent lorsqu’elle est en colère. Du sang macule son visage à hauteur des yeux comme si elle s’était peinturlurée cet endroit. Cela ressemble vraiment plus à de la peinture qu’à du sang.

    Signes particuliers :
    Elle a des marques de griffes sur tout le corps qui sont habilement dissimulées par ses vêtements.

    Traitement médical :
    Il y en a un pour les fantômes ?



Dossier Psychologique :
    Antécédents caractériels :
    Luna est joueuse, très joueuse. Tout ce qu’elle aime maintenant, c’est le rire. Elle se comporte souvent comme une enfant et sa curiosité va de pair. Elle n’arrête pas de bougée et est, pour la plupart du temps, joyeuse et optimiste. Sa fraîcheur et sa vivacité d’esprit sont agréables. Pourtant, on peut parfois deviner la souffrance cachée derrière ce voile joyeux.

    Il ne faut pas croire mais Luna est prête à tout pour aider ses amis mais également à rejoindre l’au-delà. Elle serait même capable du pire si cela devait arriver. C’est un fantôme tenace, têtue, possédant une volonté de fer. Elle est également intelligente et courageuse, voire téméraire. Non pas qu’elle se mette souvent en danger mais presque. Depuis qu’elle est fantôme, elle est devenue encore plus inconsciente des dangers. Oui un fantôme ne peut mourir puisqu’il est déjà mort ! Pourtant, elle sait très bien qu’elle encoure des risques, certes d’un autre ordre mais existants tout de même…

    Centres d’intérêts :
    Les fleurs

    Psychoses ou phobies :
    Elle a la phobie des félins, de tous les félins !



Dossier interne :
    Biographie :
    Luna Da Silva De Magalhaes Da Costa De Varnhagen est née en 1738 au Brésil. Elle est issue de l'union entre José Da Silva De Magalhaes et de Magdalena Da Costa De Varnhagen. Elle vécue toute son enfance dans ce pays lointain entourée d’amour et d’eau fraîche parmi les riches nobles. Il lui arrivait de fréquenter de temps en temps la cour, mais elle n’y trouvait pas d’intérêt, préférant gambader dans la forêt vierge. Elle connaissait beaucoup de chemins tracés par les indigènes, elle entretenait une relation particulière avec la faune et la flore. Non pas qu’elle puisse communiquer parfaitement avec eux mais elle semblait avoir un certain don. Chaque animal, chaque plante semblaient comme apaisé, rassuré en sa présence et ne manifestait aucune hostilité ni peur. Elle avait appris à connaître les différentes vertus des plantes et pouvait se diriger sans crainte et sans se perdre dans cette forêt dense. Elle avait aussi apprit le langage des indiens et servait parfois d’interprète quand ils n’étaient pas forcés d’apprendre le portugais. Elle aimait beaucoup leur façon simple de vivre même si elle était habituée à la richesse de sa famille et de son entourage. Elle avait une véritable passion concernant leurs us et coutumes et parfois, au grand désespoir de ses parents qui la cherchaient partout, elle passait la nuit avec eux. Malgré qu’elle ne soit pas de leur milieu, ils la considéraient comme l’une des leurs.

    Durant ses nombreuses pérégrinations, elle rencontra un jeune indien qui, comme le reste de sa tribu, se prit d’affection pour l’enfant. Il était un peu comme son grand frère et l’initiait à de nombreuses activités indiennes telles que la chasse, le respect des esprits de la forêt, et autres us et coutumes de la vie indienne. Un jour, alors qu’elle pataugeait joyeusement près d’un bras du fleuve avec son ami, ils eurent une vision des plus magnifiques et dangereuses par la même occasion. Là, tapis dans l’ombre des arbres, un jaguar observait leurs faits et gestes. Luna en fut émerveillée et ne put déroger au regard de cet animal. Elle s’approcha doucement, prenant un énorme risque dont elle n’avait pas conscience. Son ami s’en aperçut et fit grand bruit pour chasser l’animal. Le jaguar s’en fut. Luna, se tourna vers son ami, en colère. Elle ne comprenait pas pourquoi il avait agit ainsi et sans même qu’il put lui expliquer, elle tourna les talons pour rentrer chez elle. Mais voilà, elle était beaucoup trop loin et ils avaient fait tant de tours et de détours, qu’elle ne put retrouver son chemin. Elle chercha pendant des heures et des heures. C’était la première fois que cela lui arrivait ! Il avait fallut qu’il l’emmène dans ce coin magnifique mais éloigné de tout ce qu’elle connaissait. Fatiguée de progresser dans la jungle, elle se laissa choir au pied d’un des immenses arbres. Elle regarda autour d’elle, profitant de l’air pur mais humide des environs, écouta les chants d’animaux diverses, écouta le bruissement des feuilles et les craquements des brindilles. La nature la berçait et la fatigue aidant, elle s’endormit. Elle fit un rêve, un rêve étrange dans lequel elle se voyait courir éperdument dans cette jungle. Quelque chose la poursuivait, quelque chose de très dangereux. Elle trébucha sur une racine et tomba. Elle tomba encore et encore et encore, dans une chute qui lui parut une éternité. Puis elle sentit le sol dur lui étreindre la chair. Elle se releva, meurtrie et tremblante. C’était toujours là, invisible, mauvais. Elle se tourna sur elle-même et vit le jaguar. Celui-là même qu’elle avait vu plus tôt dans la journée. Il semblait blessé. Elle s’approcha de lui, doucement, lui murmurant de rassurantes paroles. Au contact de sa douce fourrure, elle se détendit et l’animal aussi. Elle quelques herbes médicinales qui apparurent comme par magie et s’appliqua à soigner la bête. A peine qu’elle eut fini, le jaguar se releva prestement et se mit en position d’attaque. Son feulement était équivoque… Luna se redressa à son tour et regarda dans la direction de l’animal. Ce fut d’abord une ombre furtive, puis une silhouette et enfin elle put distinguer l’ennemi. Oui, c’était ce qui la poursuivait. Elle trembla quand elle se rendit compte que cet ennemi n’est autre que son ami indien mais ce qui l’interloqua fut son apparence. C’était lui mais il était défiguré et ensanglanté. Elle lui demande ce qu’il s’était passé. La réponse spectrale de son ami résonna terriblement dans son esprit :

    - Tu m’as tué.

    C’est quelques mots la firent se réveiller en sursaut et Luna hurla de terreur. Elle se releva effrayée, et regarda autour d’elle avant de comprendre qu’elle était toujours aussi perdue au milieu de la jungle et que la nuit était tombée. Il fallait qu’elle rentre… Ils allaient vraiment s’inquiéter. Elle reprit son chemin, marchant péniblement dans le noir. Et elle vit, là au loin, une lumière. Qui disait lumière, disait forcément civilisation. Elle l’atteignit au bout d’une heure de marche et fut soulagée de voir qu’elle était à nouveau chez elle. Ses parents n’allaient pas être très contents de la voir à cette heure là et dans cet état. Ce fut donc toute penaude qu’elle rejoignit son père, entouré de tout un groupe d’hommes armés. Lorsqu’ils la virent, un immense soulagement de fit sentir. Mais à partir de ce jour là, plus rien ne fut pareil et les relations que sa famille entretenait avec les indiens de désintégra comme s’il n’avait jamais rien eu. Non, leur entente était belle et bien finie malgré les supplications et les tentatives d’explications de leur fille. D’autant plus, que depuis cette mésaventure, elle passait toutes ses nuits à se réveiller en hurlant qu’elle ne l’avait pas tué. Pour ses parents, il était claire que les indiens lui avait fait du mal, il était même possible qu’ils l’avaient ensorcelés ! Enfin, les temps familiaux furent tendus et Luna se renferma car elle n’avait plus l’autorisation de sortir.


    1753, alors que la guerre faisait rage, opposant les colons aux indiens, elle fut envoyée dans le saint empire romain germanique après le meurtre de sa mère. Elle fut très affectée par les événements mais la sécurité fournie par les amis de sa famille et leur amour lui permit de surmonter ces épreuves et c’est à l’âge de 17 ans, soit deux ans plus tard, qu’elle put enfin être à nouveau confrontée au monde extérieur et entra au pensionnat.
    Durant ces quelques mois passés au pensionnat avant que le feu ne se déclare et que l’établissement ferme, Luna passa beaucoup de temps dans les bois du domaine. Elle y étudiait et surtout elle reprenait contact avec la nature qu’elle avait tant aimé. Mais elle était restée solitaire et son esprit était toujours tourné vers l’Amazonie et ses habitants dont elle n’avait plus de nouvelles. Même de son père… Son cauchemar était toujours aussi vivace et elle dormait de moins en moins. Son aspect et ses insomnies inquiétèrent la direction mais personne ne put l’aider. Elle restait tout de même, une élève assidue et curieuse.

    Quelques jours avant que le feu ne se déclare, la jeune fille se réveilla en hurlant une fois de plus. Le rêve avait quelque peu changé car maintenant, au pied de son ami gisaient ses parents et ses paroles étaient plus sombre. Il y avait toujours le Tu m’as tué mais maintenant, il lui disait qu’il était venue pour elle et bientôt elle connaîtrait le même sort que ses parents. Qu’il allait aspirer son âme et qu’elle subirait les pires tourments. Elle sortir précipitamment de sa chambre, revêtue d’une simple chemise de nuit de soie blanche et s’enfonça dans la forêt. Personne ne la revit depuis. Ils la cherchèrent, organisèrent des battues mais rien. Ce ne fut qu’au bout de quelques jours, qu’ils retrouvèrent son petit corps sans vie, gisant au pied d’un immense arbre. Ce qui les intrigua fut les marques de griffes laissés sur son corps. Ils étaient bien trop différents des animaux vivants dans la contrée.

    Parcours scolaire :
    (vos points forts et vos points faibles, les langues que vous maîtrisez)
    Les fleurs et plus généralement leurs propriétés médicinales.
    Elle est également douée pour les animaux et maintenant devenue fantôme, elle a développé une empathie animale lui permettant de comprendre plus aisément qu’un humain ce qu’ils ressentent ou veulent.
    Autrement, elle parle couramment l’Allemand, l’Anglais, le portugais. Et elle parle avec un peu de difficultés quelques dialectes indiens.




Autres informations :





Vous :
    Pseudo / Prénom : Luna
    Âge : Qui sait ?
    Comment avez-vous connu le forum : J’étais sur l’ancien
    Votre activité sur 10 : Le plus souvent possible
    Remarques / Suggestions : Aucune



Dernière édition par Luna da Silva le Mer 17 Nov - 1:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le Maitre des Roses
Admin


Messages : 80
Date d'inscription : 17/08/2010

MessageSujet: Re: Luna da Silva   Mer 3 Nov - 17:58

XD

Là... Je me demande bien dans quelle catégorie je vais te mettre puce !
Bon allez ! Hop ! Une élève, c'est qu'il y a de plus proche !
_____


Après un examen minutieux de votre candidature, nous vous annonçons avec grand plaisir que l'établissement sera heureux de vous accueillir parmi ses pensionnaires.

En gage de votre acceptation, nous vous enjoignons le sceau de la rose signifiant votre appartenance à cet établissement. Nous vous recommandons maintenant de signer l'acceptation du règlement intérieur afin que tout soit en ordre.

Il vous est recommandé de ne pas perdre le sceau de la rose, car celui ci est unique et un nouveau ne pourra vous être remis.

Nous vous souhaitons un bon séjour à Rosenschloss,
l'Administration.



_____
Gain : Bague du sceau de la rose, bague d'or jaune sertie d'un rose de iolite stylisée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roseblume.highforum.net
 
Luna da Silva
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LUNA X GRIFFON FEMELLE 1 - 2 ANS (34) ADOPTEE
» Vient demander à Guillaume de renouer avec Luna
» Luna Lovegood(Serdaigle)
» Luna SnowWolf
» I know what you want [Luna]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rose Blume :: ♣ Prélude ♣ :: ♣ Le Bureau des Admissions ♣ :: Fichier des Pensionnaires-
Sauter vers: