AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Madre de Dios !

Aller en bas 
AuteurMessage
Esteban-Diego Vivirando

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 18/08/2010

MessageSujet: Madre de Dios !   Jeu 9 Sep - 12:58

Cela faisait semaines qu'ils roulaient ainsi, et Esteban-Diego s'était lassé d'admirer le paysage. Les sièges de l'intérieur de la calèche avaient beau être confortable, cela ne changeait pas qu'après quelques heures de route, déjà, les fesses commençaient à souffrir. Esteban se decidait alors à s'allonger en travers, sacrifiant le plaisir de regarder par les fenêtres pour celui d'arriver avec un fessier lui permettant de s'asseoir sur une chaise sans souffrir le martyr.

Pour passer le temps, il s'était également décidé à sacrifier quelques "livres de survie". C'étaient les livres en espagnol non-lus qui devraient l'aider à passer le temps sans trop se fatiguer, en autriche. Inutile de vous dire qu'à la fin du voyage, il n'en restait plus qu'un qui narguait mon pauvre hispanique, avec ses pages frémissantes et sa reliure soignée. Une torture. Et il ne savait pas quoi faire. le pire peut-être était de sentir les muscles de ses abdominaux fondre comme du chocolat sous les siestes et les heures passées allongé, assis... S'il n'avait pas eu les pauses pour entretenir un minimum son corps, Esteban se serait sans doute arraché les cheveux. Mais bon. Il trouvait refuge dans le dessin, la musique, du mieux qu'il pouvait tentant de se perfectionner au mieux...

Mais il était allongé à ne rien faire lorsque son cocher lui annonça qu'ils traversaient Higenheim. Ah ! Enfin une bonne nouvelle ! Avec un grognement, Esteban se redressa, tout engourdi. Il fit craquer son dos, ses doigts. S'étira.
Dehors, la pluie faisait un bruit infernal en frappant le sol et les toits. Oui, ils étaient bien en autriche. Esteban aimait bien la pluie, pour n'en avoir pas trop souvent habituellement. Mais bon. Après tout ce temps de voyage, il ne se sentait pas d'humeur à sauter au plafond. Maussade. Grognon.

Le cocher l'arrêta devant le pensionnat. Esteban sauta à terre. Erreur. La loi de Murphy veut qu'il atterrisse dans une flaque. Donc... Cela ne manqua pas. Et cela lui arracha un gros juron pas beau en castillan.
Juron suivi d'une flopée d'autres, alors qu'il attrapait ses bagages et prenait congé de son cocher, après quelques remerciements et billets.
C'est ainsi, marmonnant dans sa barbe, que la petite silhouette toute de noire vêtue et chargée comme un dromadaire qu'était mon Silvio s'approchait du pensionnat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Madre de Dios !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la diaspora autre chose que du ZO-KIKI : Haiti Marlena Wesh en demi-fin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rose Blume :: ♥ Das Rosenschloss ♥ :: La Cour Impériale-
Sauter vers: