AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Us et coutumes

Aller en bas 
AuteurMessage
le Maitre des Roses
Admin


Messages : 80
Date d'inscription : 17/08/2010

MessageSujet: Us et coutumes   Mer 18 Aoû - 21:08

    Considérez vous à l’époque victorienne. Les interactions sociales sont très codifiées. Les nobles ne se mélangent pas de bonne grâce avec les bourgeois, bien que ceux-ci recherche l’anoblissement. Les bourgeois n’auront jamais dans l’idée d’aller se mélanger au bas peuple, si ce n’est pour s’encanailler mais il leur faudra alors rester très discret. Le scandale social est la pire des craintes de toute la haute société et pour bonne cause : une personne éclaboussée par un tel scandale perd toutes influence, tout appuis commercial et amical. Les gens de bonne famille sont de grands hypocrites qui n’aiment guère qu’on leur rappelle qu’ils sont humains.

    Une mode venue de Russie va beaucoup influencer la cour Viennoise, puis le reste de l’Europe. Le faste et la richesse affichée par la famille du Tsar n’à que peu d’égal dans toute l’Europe. Le palais de Saint Petersburg est là pour en témoigner. L’art du sabre pratiqué en escrime sera grandement à la mode dans les royaumes de l’est. Les duels, bien qu’interdit, se pratiquent toujours. Hélas ils se pratiquent désormais plus avec des pistoles que des épées.

    Les apparences comptent beaucoup. Si vous possédez un titre, bien qu’il ne soit pas obligatoire, des beaux atours et de bonnes manières, ainsi qu’un esprit perspicace, toutes les portes s’ouvriront à vous. La mode chez les hommes est aux dandys. Il leur faut donc adopter une attitude nonchalante et une tenue impeccable. Les femmes, elles, préfèreront moult coquetterie et la robe à crinoline fait fureur dans toutes les cours d’Europe malgré leur manque de praticité. Certaines jeunes femmes à l’esprit plus libertaire se donne des manières de dandys, mais cela à le dont d’attiser les rumeurs et les mauvaises langues vont bon train à leur encontre.

    D’ailleurs les rumeurs et autres cancans sont les premières armes de la belle société. Mieux vaut détruire un ennemi par le scandale que par la violence. La violence ouverte est le fait des bas fonds. Les hommes et femmes de mauvaise vie sont bien plus proches des animaux et du vice, afficher un tempérament violent tend donc à rabaisser sa condition à celle de ces derniers.

    Il est toujours de bon ton de faire étalage de sa culture, de sa richesse dans une certaine mesure et de se montrer en ville lors d’opéras ou de pièces de théâtre. C’est généralement à ces occasions, ou lors de bals et de banquets, que l’on peut afficher ses dernières toilettes, affirmer son rang social devant tout le gratin mondain, entrer en contact avec des personnalité afin de favoriser ses affaires.

    Le libertinage a laissé place à la science, la dévotion et l’hypocrisie. Comme il a déjà été dit plus haut, tout est affaire de respectabilité et rien n’est plus respectable qu’un bon chrétien, non ?
    Attention, cela n’empêche pas la boisson, l’opium et la syphilis de faire des ravages, seulement on n’étalera pas ce genre de vice. L’homosexualité pour sa part est considérée comme un crime et hautement scandaleuse.

    Les armes pour cette époque ne sont pas très diversifiées :
    Dans les milieux populaires on manie très bien couteaux, gourdins et autres bâtons, voir armes blanches.
    Dans les milieux plus aisés, l'épée, le sabre, la dague, le mousquet, le poison, le pistole et le poignard seront privilégiés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roseblume.highforum.net
 
Us et coutumes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De la Coutume Poitevine (Archives)
» HUIT MILLIONS DE REPUBLIQUE D'HAITI
» Du mariage hobbit
» Habitudes et manies de Napoléon
» Société et Coutumes Elfique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rose Blume :: ♣ Prélude ♣ :: ♦ La Bibliothèque ♦ :: Encyclopédia-
Sauter vers: