AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'hispanique, de retour, pour le meilleur...

Aller en bas 
AuteurMessage
Esteban-Diego Vivirando

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 18/08/2010

MessageSujet: L'hispanique, de retour, pour le meilleur...   Lun 23 Aoû - 13:45

Etat civil :
    Nom : Vivirando de Lugiar
    Prénom : Esteban-Diego (surnommé "Nemo" par ses camarades. On ne sait même plus pourquoi, d'ailleurs. Une histoire de bain, ou de canne à pêche...)
    Âge : 16 ans (3 Avril 1839)
    Sexe : masculin
    Titre ou emploi : héritier du Duc de Catalogne




Dossier médical :
    Taille : 1m58 (on ne dit pas "petit". On dit "verticalement désavantagé". A bon entendeur...)
    Poids : 48kg
    Description physique :
    C'était un jeune garçon reconnaissable entre mille. Il a le pas sec et rapide des militaires, il a le port de tête arrogant. Sa silhouette est celle d'un adolescent plutôt petit, aux muscles noueux. Ces muscles qui ne sont pas ceux de celui qui ne se bat qu'avec sa force, mais de celui qui a juste besoin d'assez de muscles pour porter son épée et lui permettre de bouger sans se fatiguer. Il semble un peu épais. C'est surtout une impression due aux trois-quatre couches de vêtements qu'il porte (c'est qu'il fait froid) et au fait qu'ils sont relativement serrés. Il est rare de le voir sans armes. Une dague, une épée, orne toujours son flanc, ainsi que les couleurs de l'espagne, sur un bout de son manteau.
    Esteban a un visage aux traits marqués. Un nez courbé, de grands yeux verts expressifs, et des joues encore imberbes qui commencent tout juste à se creuser.
    Mon espagnol a pour habitude de bouger sans arrêt, et il est rare de le voir étalé comme une loche sur un canapé. Les rares moments où il ne joue pas les hyperactifs sont les cours et le soir.

    Signes particuliers : un pendentif. Des badges aux couleurs de la catalogne. un léger accent espagnol (léger...) ainsi qu'une rapière à sa ceinture.


    Traitement médical : somnifères légers (troubles du sommeil)



Dossier Psychologique :
    Antécédents caractériels :
    Esteban-Diego est souvent décrit comme un gamin impulsif et incapable de rester immobile deux secondes. Il est vrai qu'il a horreur de rester à ne rien faire. Mais pas au point de ne pas savoir se poser un minimum pendant les cours, ou le soir. Les arts savent également le calmer. Il touche un peu à tout, n'excelle en rien, mais apprécie d'observer les artistes. Sinon... Il est en effet très remuant et dynamique, avec le don de s'emporter facilement pour un rien. Il semble chercher à tout prix le duel, la violence, les embrouilles. Mais si vous vous montrez quelqu'un de suffisamment influent ou serviable à son égard, vous éviterez peut-être de vous attirer son mépris (car il faut le dire: c'est bien du mépris qu'il a pour le monde) et obtiendrez peut-être un semblant de conversation constructive avec lui. Mais ne vous attendez jamais à de l'affection ou quoi que ce soit d'affectueux. Il n'a jamais été surpris à en donner. Mais vous pourrez peut-être vous faire embaucher pour jouer un mauvais coup à quelqu'un, si vous êtes vraiment proche de lui. Oui, Esteban, en certains moment, est un vrai gamin, joueur, affichant une mine autre que renfrognée. Il aime les jeux, en tout genre, mais aussi et surtout ceux qui mettent en scènes ses camarades. Leur faire peur, les humilier de quelques façon que ce soit... C'est un plaisir enfantin. Surtout lorsque, comme mon hispanique, on apprécie de se sentir supérieur aux autres, et de faire l'intéressant. Oui, il est assez égocentrique. Le centre de son monde, et le centre du monde tout court. Il est son principal centre d'intérêt, avant tout autre chose.
    Il a le port de tête des arrogants, et dans le regard une lueur de fierté La honte est sa pire ennemie. Tout comme la faiblesse. Il a horreur de se montrer lorsqu'il se sent fatigué, ou maladif. C'est plus fort que lui.
    On observe une légère différence dans son comportement selon le sexe de son interlocuteur. Il contredit plus facilement un homme qu'une femme, et sera plus serviable avec ces dernières... tout en restant plus distant avec elles. Galanterie refoulée ? Qui sait !


    Centres d’intérêts :
    à part lui, vous voulez dire ? pas grand chose. L'escrime, surtout, et le combat sous toutes ses formes. Il est attiré par la violence, fuit la douceur comme la peste. Enfin, à ce qu'on sait de lui. Il ne fuit pas le travail, en revanche, désirant être plus doué que ses camarades. Et éventuellement pour devenir général.


    Psychoses ou phobies :
    _Entend parfois des voix
    _Une sorte de blocage face à la nourriture. Il a horreur de manger.



Dossier interne :
    Biographie  :
    Esteban-Diego Vivirando de Lugiar est né le 3 avril 1839, en catalogne, durant la première guerre carliste. Fort heureusement pour lui, la guerre a fini assez tôt pour qu'il ne s'en souvienne pas. Son père était Esteban Vivirando de Braganza, sa mère Amanda de Lugiar Diaz. Le premier revendiquait souvent sa parenté à la maison du roi, et possédait de nombreuses terres en catalogne, et d'autres en Afrique.
    Les premières années du jeune Esteban-Diego furent relativement calmes et absentes de traumatisme majeur. C'est après que c'est devenu plus mouvementé. Mais Esteban reste généralement assez vague à ce sujet, racontant juste qu'il avait sept ans lorsque sa famille a eu quelques ennuis et a dû s'expatrier en France un moment. Trois ans, exactement. Durant ces années naquit Alejandro, son très-aimé jeune frère. Non, plus franchement, il ne pouvait pas le souffrir. Et ne pouvait pas souffrir non plus que ses parents s'occupent de lui. Afin d'obtenir un peu d'attention de ses parents, il a fait remonter ses notes en flèches (oui, remonter. Elles avaient baissé avec l'expatriation), même lorsqu'on lui demanda un devoir sur la déclaration des droits de l'homme et du citoyen, et le code civil de monsieur Buonaparté. Oui, je sais, vous vous moquez éperdument des devoirs de mon hispanique, mais c'est le petit détail qui fait plaisir. Son retour en catalogne à la fin de la seconde guerre carliste marqua son entrée dans les écoles élitistes.
    Tant est si bien qu'on lui conseilla Rose Blume pour l'année scolaire de ses seize ans... Ah, le pauvre... S'il savait ce qui l'attendait...


    Parcours scolaire :
    Passionné par l'histoire et l'escrime, il excelle dans ces matières. Dans les autres, il se débrouille relativement bien. Il maitrise le castillan, le catalan, l'autrichien, et le français. Il apprend l'anglais, mais est encore maladroit dans cet langue. En autrichien et français, il a plus de mal à l'écrit qu'à l'oral.




Autres informations :
    Fleur emblématique : cyprès
    Couleur préférée : rouge et or. Quelle question !
    Hobby : quand il ne cherche pas des gens à embêter ? dessiner, lire, se balader...
    Plats préférés : il n'aime pas manger, mais apprécie les pâtisseries et les abricots plus que les autres aliments.

   

   

Vous :
    Pseudo / Prénom : Nemo. Messawa. Silvio.
    Âge : 16 ans (j'ai rattrapé mon perso' en âge...)
    Comment avez-vous connu le forum : à cause d'Anselme. Figurez-vous qu'il m'a invité au resto', l'autre jour, et je lui ai amené des hibiscus. Mais ils étaient MUTANTS ! ils avaient des dents retractiles, dans les pétales, et quand Ans' a mis son nez dedans, eh ben... Ca a fait des chocopics. Et quand j'suis allé le voir à l'hosto, il étai mourant, et tout, il m'a dit "Nemo... sois fort, mon fils... dis à Ludwig que son papa ne rentrera pas pour noël et... et inscris-toi sur Rose Blume". Alors j'me suis inscrit. Et après, il s'est remis de ses traumatismes, ce c....!
    Votre activité sur 10 :7/10
    Remarques / Suggestions :/


Dernière édition par Esteban-Diego Vivirando le Ven 27 Aoû - 23:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le Maitre des Roses
Admin


Messages : 80
Date d'inscription : 17/08/2010

MessageSujet: Re: L'hispanique, de retour, pour le meilleur...   Ven 27 Aoû - 21:44


Après un examen minutieux de votre candidature, nous vous annonçons avec grand plaisir que l'établissement sera heureux de vous accueillir parmi ses pensionnaires.

En gage de votre acceptation, nous vous enjoignons le sceau de la rose signifiant votre appartenance à cet établissement. Nous vous recommandons maintenant de signer l'acceptation du règlement intérieur afin que tout soit en ordre.

Il vous est recommander de ne pas perdre le sceau de la rose, car celui ci est unique et un nouveau ne pourra vous être remis.

Nous vous souhaitons un bon séjour à Rosenschloss,
l'Administration.



_____
Gain : Bague du sceau de la rose, bague d'or blanc sertie d'une rose de saphir Padparadja stylisée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roseblume.highforum.net
Anselme von Habsbourg

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 21/08/2010

MessageSujet: Re: L'hispanique, de retour, pour le meilleur...   Ven 27 Aoû - 21:47

Ce qu'il faut pas voir... Bienvenue à toi cher rival !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'hispanique, de retour, pour le meilleur...   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'hispanique, de retour, pour le meilleur...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dimitri - Nous sommes de retour, pour vous jouer un mauvais tour.
» Chambre n°4 : Quand quatre murs réunissent pour le meilleur et pour le pire deux étudiantes
» Les nominés pour le meilleur sujet Rp de l'année
» Mike Knox est de retour pour une seule chose !!
» De retour pour vous faire ... [Ft. Blake]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rose Blume :: ♣ Prélude ♣ :: ♣ Le Bureau des Admissions ♣ :: Fichier des Pensionnaires-
Sauter vers: